la-cite-invisible-score-peio-cabalette

La Cité Invisible pour chant, flûte, violoncelle et piano

18,00

La Cité Invisible

Catégorie : Étiquettes : , , ,

La Cité Invisible pour chant, flûte, Violoncelle et piano
Musique et texte : Peio Çabalette !
Commande de la ville de Saint Jean de Luz pour le 70ème anniversaire de la mort de M.Ravel et pour l’Académie Internationale de musique Maurice Ravel, cette œuvre emprunte sa nomenclature instrumentale aux Chansons Madécasses de Maurice Ravel.

Une musique très calme, presque hypnotique, s’y déploie en une riche texture dans laquelle instruments et voix tendent vers une couleur orchestrale.

Le texte, par l’utilisation d’une langue inventée et de quelques courtes phrases en langue basque (d’une sémantique Ravelienne) ajoute à la pièce une dimension profondément mystérieuse.
La Cité Invisible nous invite à entrer dans un espace imaginaire, secret, constellé de bruissements, de battements d’ailes, de mouvements étoilés et d’appels très doux et lointains. Est-ce la voix de cet enfant de huit ans qui, parfois, parle encore en nous et nous demande de ne pas trahir ses rêves ?