Argizagi-ederra-score-Peio-Cabalette

Argizagi ederra – Basque Folk Song II

21,00

Argizagi ederra – Belle lune

Pièce pour 6 voix d'hommes et 6 instruments composée à partir de chants traditionnels du pays Basque
Voix :
2 Ténors (Voix 1, 2)
2 Barytons (Voix 3, 4)
2 Basses (Voix 5, 6)

Flûte (joue également la Fl. Basse en Do et la Petite Fl.)
Clarinette Basse en sib (joue également la Cl. en La)
Harpe
Alto
Violoncelle
Percussion (1 exécutant)

Compositeur Peio Çabalette

Fichiers pdf à télécharger
Score 63 pages format A4
Flûte 17 pages format A4
Clarinette 17 pages format A4
Alto Violoncelle 10 pages format A4
Percussion 11 pages format A4
Harpe 13 pages format A4
Partition Vocale 27 pages format A4

Catégorie : Étiquettes : , , , , ,

HEGALDA – L’ENVOL

Réaliser un écrin musical original et novateur sur des chants traditionnels anciens, confronter des univers poétiques et des systèmes musicaux très éloignés, est une aventure merveilleusement stimulante pour un compositeur.
Dans une attitude sensiblement différente de celle adoptée par Berio dans ses « Folk songs » présentés comme des « arrangements » de thèmes traditionnels et, génial modèle du genre, les deux pièces qui forment « Hegalda » proposent de longues compositions très développées dans lesquelles les sources musicales cèdent fréquemment la place à de libres méditations sonores.
« Ma volonté fut ici de créer pour chaque pièce un univers poétique caractérisé et, d’essayer de traduire dans un langage actuel les sentiments intemporels qu’exaltent ces chants populaires anciens : la quête de l’impossible liberté, la douleur de ce qui ne sera plus, mais aussi l’amour, surtout l’amour, et l’émerveillement devant la
beauté d’un ciel nocturne enveloppé d’une douce lumière lunaire ».

II Argizari ederra
Composée à partir d’un chant d’amour basque labourdin, également d’allure grégorienne, la seconde pièce est, dans ses volets extrêmes, posée sur un mouvement perpétuel de harpe strié de vifs mouvements d’ailes, d’étoiles filantes sonores et de motifs divers cherchant à traduire la lumière d’un ciel d’été nocturne.
Le volet central, choral, extatique, essaie de traduire dans le sentiment amoureux, la fusion voluptueuse et presque physiologique des êtres.

Nomenclature des voix et instruments :
Voix :
2 Ténors (Voix 1, 2)
2 Barytons (Voix 3, 4)
2 Basses (Voix 5, 6)
Instruments :
Percussion (1 exécutant) :
– 4 Bois (type petites txalapartas aigues ou autres blocs de bois)
– 3 Cymbales suspendues Grande, medium, petite
(ces cymbales seront un peu étouffées et jouées avec des baguettes fagots)
– 1 Grande Cymbale suspendue
– Cymbale cloutée
– 1 Tam-tam
– 1 Crotale Do medium (facultatif)
– 1 très petite Maracas (type oeuf avec sable)
– Marimba
-Vibraphone (avec baguettes et archet)
Instruments de percussion joués par les chanteurs :
– 1 très petite Maracas (type oeuf avec sable)
– 1 Crotale Sol medium
– 1 petit Gong aigu La
Flûte (joue également la Fl. Basse en Do et la Petite Fl.)
Clarinette Basse en sib (joue également la Cl. en La)
Harpe
Alto
Violoncelle
La partition est écrite en ut et sur les hauteurs entendues
pour la Fl.Basse et la Cl. Basse